L’effondrement dans les faits

Quand j'ai lu le billet de Marc, j'ai repensé à cette vidéo de Bassem, diffusée peu de jours après sa sortie de chez Monsieur Z (*). Il nous entretient sur les dérives de la publicité à la télévision, télévision qu'il a sûrement pu regarder chez Monsieur Z (*). Comment ne pas être d'accord avec lui, ce cher Bassem ? Où va notre société ? Est-on condamné à supporter ces images qui nous agressent en famille à l'heure de l'écologiquement-politiquement-sexuellement-laïcisement-franchement correct ? Sûrement pas. Mais cela suppose un sursaut d'orgueil, un effort sur soi-même, pour ne pas consommer les produits de ces marques qui nous inondent de ces images nauséabondes. Je m'emporte, je m'emporte, mais je vous laisse avec Bassem. Salam !

((*) le nom a été volontairement maquillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *