Laurent Dequick en vitesse

Connaissez-vous le travail de Laurent Dequick ? Un photographe génial, rendu populaire notamment par Yellow Korner, il faut bien l'avouer. Personnellement, c'est comme cela que je l'ai connu, en tout cas.

À la base, il est architecte. On le remarque d'ailleurs : son travail s’en trouve marqué, si vous regardez bien, avec parfois un œil particulier sur les symétries. Il le dit, il est marqué par l'Urbanité : « Au détour des rues, les lumières, les bruits, le trafic des voitures, le fourmillement des piétons, le mélange des odeurs, sont si prenants qu’aucune prise de vue unique ne peut en capter l’intégralité. Faudrait-il donc faire des choix ? Je ne le crois pas, je ne le veux pas ». Pour traduire en image cette « congestion » de vie urbaine, il n’hésite pas à juxtaposer, superposer ou encore incruster les prises de vues. Il imbrique avec la même intensité des photographies représentant des ensembles architecturaux, des axes de circulation et des personnes. Il condense les images comme la ville condense la somme des vies de tous ses habitants.

Laurent Dequick

Mais notre homme sait offrir quelques respirations vénitiennes ou… lyonnaises, c'est vous dire s'il est ouvert sur le monde. La Ville n'est pas qu'oppression, loin s'en faut. La Ville est aussi faite de respirations, oui,  et donc de pauses, de moments légers confinant au sublime.

La photo et Dequick, cela ne date pas d'hier. À 12 ans déjà, il s'essayait à cet exercice. Avec l'arrivée du numérique, il dit avoir dû réapprendre la photographie. Et donc reprendre tout à zéro. Des heures d'apprentissage balancées en l'air. Pas tout à fait, quand même. Dequick, par amour du goût… et de la photo va vite retomber sur ses pattes. Dieu merci.

Et pour notre plus grand plaisir.

 

Alors, me demanderez-vous, Dequick, ça ressemble à quoi ?

Voici quelques liens pour mieux connaitre, mais c'est un choix purement arbitraire qui n'a rien de personnel  : il fallait que je boucle mon article ce soir.

Sérénità Veneziana (je ne vous traduis pas, hein, vous avez compris ?)

Notte Veneziana

City scape, qui nous permet d'explorer des villes majeures, dont cette magnifique série sur la ville d'Annecy

Les amoureux de Notre Dame apprécieront celles-ci, témoignage d'un autre temps, dont on espère – sans trop y croire – le retour :

Dequick, après, comment vous dire ? C'est plein plein d'univers différents.

À chacun de s'approprier le sien. Ce n'est pas à moi de vous dicter vos choix. Dequick, on a en a une énorme envie ou pas.

Je ne peux que vous inviter et vous inciter à parcourir son site pour trouver votre propre inspiration. Pour ma part, mes choix, eux, sont faits. Je ne saurais vous les expliquer.

Présentation par Gérard (et non Grégoire) Collard de son livre, "Grand Canal",

paru aux éditions du Chêne, sur France 5 dans l'émission Des livres et moi !

_________________________________________________________________

Bonne promenade sur www.ldkphoto.com !

Et s'il vous prenait l'envie d'acquérir une de ses photos numérotées, faites donc un saut ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *