Une ASSE décidément sans défense…

En consultant le classement de la Ligue 1, on constate avec tristesse que les Verts (la couleur du maillot de l'ASSE, pour Association Sportive de St-Etienne) accusent un "léger déficit" au niveau du goal-average. (C'est la différence entre les buts marqués et les buts encaissés. En cette journée du sport féminin, je vous le précise, Mesdames.) Je vous mets, en guise de preuve le classement actuel tel qu'il est proposé par notre confrère, L'Équipe.

J'ai un peu réduit l'image. C'eut été plus simple s'ils faisaient partie du trio de tête. (Le podium, en jargon footballistique.)

Il apparait clairement que la défense stéphanoise a quelques lacunes sportives. 31 buts encaissés en 20 matchs, soit une moyenne de 1,5 but/match (un s à but en pareil cas, je ne sais jamais ?). C'est vraiment trop pour prétendre jouer les premiers rôles dans ce championnat pourtant peu relevé. Surtout lorsque vous marquez dans le même temps 1,1 but/match. Forcément ça coince.

Eh bien ! figurez-vous qu'il n'y a pas que sur le carré vert (forcément, encore…) que l'ASSE a des problèmes de défense. Ainsi, on apprend via le service communication de l'ASSE  que des  « hackers ont visé notre prestataire et ont « tapé » dedans. Ce n’est pas nous qui étions visés. Ils ont crypté des données et en échange du décryptage, ils demandent de l’argent. Il n’y a pas eu de vol de données confidentielles, notamment concernant le compte d’exploitation. Ce sont des données administratives qui sont de toute façon sur un serveur de secours. Ce n’est pas grave en soi, seulement embêtant. C’est comme lorsque vous crevez deux pneus de votre voiture qu’il faut changer. »

En fait c'est tout le département de la Loire qui a été la cible d’une attaque informatique qui remonterait à la semaine dernière. La préfecture a confirmé que plusieurs clients ligériens (dont certains sont des collectivités, d’autres sont des entreprises) ont été impactés par cette cyberattaque. Dont l'ASSE, donc.

Edmilson Correia

Les pirates auraient réclamé une rançon d’1,5 million d'euros à l’Associative sportive de Saint-Étienne en échange d’un code de décryptage. A L'Ambidextre, on se demande si ce ne serait pas Claude Puel qui aurait fait le coup pour s'offrir en douce un nouveau joueur, ni vu ni connu. Cela ne pourrait pas faire de mal à l'équipe. Hasard ou pas, on apprend en tout cas aujourd'hui qu'Edmilson Correia a officiellement paraphé, ce vendredi, son premier contrat professionnel en faveur de l’AS Saint-Étienne. Il est désormais lié au club jusqu'en 2022. Tiens tiens

Plus sérieusement, dans un communiqué, la préfecture de La Loire donne plus de précisions sur les circonstances de cette attaque informatique et les conseils de vigilance et conduite à tenir face à cette cyberattaque. « Selon les informations connues à cette heure, il s’agirait d’un logiciel malveillant qui aurait la particularité de chiffrer toutes les données contenues sur le disque dur. Le vecteur de propagation serait l’exploitation d’une faille de sécurité dans un logiciel de prise en main à distance. Le virus se propagerait sur les ordinateurs ou serveurs sur lesquels l’outil de supervision "KESEYA" a été installé. Les pirates demandent ensuite de payer une rançon pour remettre en état votre machine. »

Espérons donc que Saint-Etienne retrouve sa défense. Il serait dommage que sa côte dégringole un peu plus  pour FIFA2021

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *