La photo du jour (d’hier)

Photo Progrès /Richard MOUILLAUD

Les tours de Lyon du quartier de la Part-Dieu peinent à se détacher de la grisaille…

En raison d’un pic de pollution aux PM10, le niveau de vigilance rouge est activé. Lyon nage dans une soupe de particules, phénomène amplifié par la météo : pas de brassage d’air, des couches froides plaquées au sol en raison d’une inversion thermique et des vagues de "particules sahariennes" qui aggravent la situation, comme le rapporte Atmo, le laboratoire chargé de la surveillance de la qualité de l'air. Les températures hivernales, comprises entre 0 et 7°C depuis le début de la semaine, entraînent mécaniquement une hausse du chauffage… et de la pollution. Car le chauffage, au bois notamment, est l’émetteur le plus important : environ 50 % des rejets en PM10. On espère « une légère amélioration » pour ce week-end, indique Atmo.

www.atmo-auvergnerhonealpes.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *