Patrice Laffont : et s’il prenait la tête du mouvement de grève ?

Patrice Laffont

La photo a bientôt deux ans. Manifestement notre animateur n'était déjà pas au mieux de sa forme. On se posait des questions sur la santé de Patrice Laffont, lui qui nous a toujours épatés avec son sourire ensorceleur. Et la confirmation est bel et bien venue il y a deux semaines environ. Nous ne voulions pas trop y croire, tant cette histoire nous renvoie à la nôtre.

Les questions sont cruelles sur le plateau de Good Morning Week-end sur Non Stop People.

"Comment on en arrive là quand on est le fils de l'un des plus grands éditeurs français et en ayant eu cette carrière d'animateur ?" Réponse de l'intéressé : "La maison d’édition ne lui appartenait pas donc nous n’avons pas eu un gros héritage. On n’a pratiquement rien touché. Je ne vais pas rentrer dans les détails… L’argent que j’ai gagné au fil des ans, c’était pas du tout les cachets qu’ont les grosses vedettes maintenant."

Patrice reconnait qu'il a bien vécu, mais sans vraiment assurer ses arrières. Comment le lui reprocher, lui qui nous a accompagnés depuis Des chiffres et des Lettres jusqu'à Fort Boyard ? Il n'empêche que l'inquiétude est bien là, prégnante : "Je ne suis pas dans la mouise, mais si je vis encore quelques années, je vais avoir une fin de vie assez difficile pécuniairement parlant." Tous les Français actuellement dans la rue pour défendre le système de retraite de notre pays peuvent bien comprendre de quoi parle Patrice… À 80 ans passés, on est en droit de couler des jours heureux.

Pour finir sur une note plus heureuse, on retiendra de son entretien avec notre confrère Mickaël Dorian son évocation de  ses années télé, évoquant sa brouille avec le premier Père Fouras, Michel Scourneau et l’arrivée de Boyard Land sur France 2. M.R.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *