Enki Bilal investit la gare de Valence TGV jusqu’au 15 février

Photo Le Dauphiné Libéré/A.H

Depuis le début du mois de janvier, le festival international de la bande dessinée d’Angoulême s’exporte hors les murs. Pour sa 47e édition, il expose des artistes dans 17 gares de France. Dans le hall de la gare de Valence TGV, ce sont 14 œuvres du dessinateur Enki Bilal, en format XXL, qui sont présentées jusqu’au 15 février. Cela n'est pas sans nous rappeler une exposition similaire à Paris à la Gare de Lyon, en 2019 à l'occasion du Printemps des poètes.

Des illustrations issues de “La Tétralogie du monstre”, de “La Couleur de l’air” ou encore de sa dernière bande dessinée “Bug”. Un choix d'oeuvres que n'aurait pas forcément opéré l'artiste lui-même. Mais une manière pour Enki Bilal, grand prix du festival d'Angoulême en 1987, de démocratiser un peu plus la bande dessinée en s'exposant dans une gare avec un fort passage. "Une forme de démocratisation absolue de la culture", dit-il.

 

Source : Dauphiné Libéré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *