La photo du jour

Photo : Luc Jacamon (1er février 2020)

"Le Tueur, bien présent dans les allées du festival d’Angoulême, observe la foule des bédéphiles…" (Merci à Luc Jacamon pour son aimable autorisation de reprise de ce cliché.)

__________________________

Eh oui ! Le Tueur est de retour, pour notre plus grand plaisir. Le 15 janvier dernier est paru le Tome 1 de "Le Tueur, Affaires d'Etat" de Jacamon et Matz, chez Casterman. Cinq ans et demi après le dernier opus, Lignes de fuite.

Interrogé ce week-end par Paris Normandie, Luc Jacamon confie : « On avait besoin de faire une pause après treize albums parus. Pour ma part, je pouvais encore continuer, mais pour Matz, l’écriture était peut-être devenue un peu plus compliquée. Mais c’est clair que ça ne pouvait être que salutaire pour tous les deux.»

Au sujet du style du personnage, il poursuit : « C’est un exercice d’équilibriste. C’est le talent de Matz de trouver l’adhésion du lecteur malgré cette espèce de distance naturelle qu’il a avec quelqu’un de déstabilisant, monolithique. De mon côté, ça se fait naturellement. Ce qui est marquant, c’est qu’au fil des albums, mon style a évolué, mais pas tellement la physionomie du Tueur. Il a un style simple, anguleux, tellement marqué que je ne peux pas vraiment y toucher, alors que les autres personnages qui gravitent autour sont devenus, eux, de plus en plus réalistes. C’est inconsciemment une manière de donner au personnage un statut à part, décalé. (…) Dans notre dernier album, le lecteur est censé au moins un peu s’identifier à ce personnage parce qu’on le projette dans le monde de l’entreprise, on le transpose dans des situations dans lesquelles beaucoup de gens vivent, et il est obligé de s’y adapter. »

Ce Tome se déroulant au Havre et ses environs, Jacamon précise : « J'ai suggéré (à Matz) ces coins, d’une part parce que j’y habite — pour les dessiner, c’est mieux ! –, mais surtout parce que je trouvais qu’ils étaient particulièrement appropriés. L’ambiance portuaire colle bien à un polar, et la côte est assez fascinante, avec ces impressionnantes falaises. Un décor parlant, évocateur, absolument idéal pour raconter une histoire. »

Netflix semble travailler sur un projet d'adaptation cinématographique de l'œuvre. En attendant, Luc Jacamon travaille déjà aux dessins du deuxième tome. Pour une sortie espérée (et attendue déjà) pour septembre/octobre.

 

« Le Tueur, Affaires d’Etat » de Matz et Jacamon

Tome 1. Traitement négatif

Casterman

56 pages, 11,50€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *