Le son du jour : Max Richter

———————–

Le son du jour, aujourd'hui, c'est le choix de Clotilde Bruneau, scénariste d'Hippolyte paru la semaine dernière chez Glénat, au cas où l'information vous aurait échappé… Si vous souhaitez la retrouver lors d'une dédicace, elle sera au festival de Quimperlé le 3 avril, et à la librairie Dialogues de Brest le 4. En mai, elle sera également présente le 16 à Atout Livre BD, 54 boulevard de Reuilly dans le 12e arrondissement de Paris. Sans oublier bien sûr Lyon, le vendredi 6 mars à librairie Glénat (La Part-Dieu).

Passons maintenant à son choix musical. Elle nous l'explique en quelques mots.

J’écoute énormément de musique. Quand j’écris, quand je cuisine, quand je prends le bus, et parfois, sans rien faire d’autre, juste concentrée sur les notes et l’émotion.

Max Richter, probablement l’un des musiciens les plus marquants de ma vie, parle de cette notion de concentration à travers une composition de huit heures, « Sleep », qu’il propose au public de venir écouter en dormant. Il est impossible d’être pleinement attentif pendant autant de temps, et c’est tant mieux ! Ce morceau est comme la vie : plein de moments où la musique nous emporte, mais aussi d’autres où elle est présente presque sans qu’on le sache.

En voici un extrait."

Enjoy.

Clotilde Bruneau précise en post-scriptum : "J'ajoute un lien vers Max Richter et ses musiciens qui parlent (en anglais, NDBJ) de la composition en question : https://www.youtube.com/watch?v=7W6W-kTZuUc"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *