2020 : année du Centenaire Boris Vian – « L’écume des jours » en version illustrée le 4 mars chez Futuropolis

Sous le parrainage du ministère de la Culture et celui de la Ville de Paris, le centième anniversaire de la naissance de Boris Vian sera célébré tout au long de l’année 2020 à travers une multitude d’événements qui se tiendront partout en France mais aussi en Belgique, en Suisse, au Canada et aux États-Unis.

Voici comment le fils de Boris Vian coprésente cette initiative avec Nicole Bertolt, mandataire pour l’œuvre de Boris Vian, sur le site dédié aux différentes manifestations.

Lorsqu’il y a quelque mois, nous avons annoncé que Boris aurait eu 100 ans en 2020, un formidable enthousiasme est né. De là ce programme conçu et construit avec l’élan de tous : les amis de toujours, bien sûr, fervents de la première heure de l’œuvre littéraire de Boris Vian qu’ils ont fait découvrir et redécouvrir, ses premiers éditeurs, le collège de Pataphysique ; et avec tous ceux qui relaient, depuis des décennies, le travail de la Cohérie Boris Vian, créée par Ursula Vian-Kübler, sa veuve, en 1959, pour faire vivre l’œuvre et la mémoire, facétieuse et poétique, de son auteur. Qu’ils en soient ici tous remercié.
D’autres les ont rejoints. Autour de la Cité Véron, qui conserve l’empreinte de Boris Vian, s’est constituée au fil des ans une confrérie complice où figurent désormais de jeunes Borissiens revendiquant un même esprit. Metteurs en scène de théâtre, comédiens, musiciens ou documentaristes, leur enthousiasme a contribué à faire du programme de ce centenaire un vrai feu d’artifices. Et ce clin d’œil de la e-génération à un homme qu’on savait en avance sur son temps nous réjouit tout particulièrement.

Vous retrouverez dans cet hommage tout Boris Vian : l’écrivain, auteur-interprète, trompettiste, scénariste, acteur, peintre, critique, ingénieur, prince du jazz, de Saint Germain des prés, et de l’anagramme… Faut-il tout redire ? Nous vous laissons y piocher à votre guise, sachant que bien d’autres initiatives personnelles ou collectives viendront enrichir ce programme officiel.

Enfin, nous sommes heureux d’annoncer que Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos, nous fait l’amitié de parrainer cet hommage-anniversaire. Que ce frère de cœur (et de sa mécanique), lui aussi artiste aux talents divers, prenne la tête de ce centenaire au moment même où lui échoit la direction artistique du théâtre des Trois Baudets, la mythique salle de Jacques Canetti à Montmartre où Boris Vian a fait ses débuts de chanteur, n’est-ce pas un signe ?

Patrick Vian, fils de Boris Vian,
et Nicole Bertolt, mandataire pour l’œuvre de Boris Vian
.

 

Demain, mercredi 4 mars, parait aux éditions Futuropolis, "L'écume des jours", adaptation illustrée de l'œuvre de Boris Vian. À l’occasion du centenaire de sa naissance, après avoir adapté en bande dessinée L’Automne à Pékin, Paul et Gaëtan Brizzi se lancent dans "une version somptueusement illustrée du roman. Connus pour leurs travaux de réalisateurs dans l’animation, ils mettent à nouveau ici leur fantaisie au service de l'œuvre de Vian", dixit l'éditeur. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une bande dessinée, mais bien d'une version illustrée, dont on peut avoir un aperçu ici.

 

245 x 342 mm
216 pages
Prix de vente : 29 €
Code Sodis : F00230
ISBN : 9782754829106

Site de Futuropolis

Page Facebook de Futuropolis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *