Vidéo : En Iran aussi, on chante (Ey Iran) aux fenêtres

Ey Iran (persan : ای ایران) (O ! Iran) est un hymne Iranien célèbre. Les paroles ont été écrites par Hossein Gol-e-Golab en 1946, et la musique a été composée par Ruhollah Khaleghi.

Gol-e-Golab a trouvé dans le patriotisme sa source d'inspiration lors de l'occupation de l'Iran par des troupes étrangères. Il aurait dit : « En 1944, les bruits de pas des armées des envahisseurs dans les rues étaient une raison suffisante pour réveiller chaque patriote et m'ont inspiré pour écrire cet hymne. Le professeur Ruhollah Khaleghi a écrit la musique et malgré toute l'opposition politique, il a trouvé sa voie dans le cœur et l'âme des gens. »

Ey Iran est souvent pris pour l'hymne national persan (iranien) présent ou passé. Il a seulement eu un bref statut officiel; cependant, il occupe une place dans la culture populaire iranienne similaire à celle de Men of Harlech au Pays de Galles. Il a été utilisé de manière non officielle pendant la période de la révolution iranienne après le départ du Shah (déposé en février 1979) et l'adoption de l'hymne national de la République islamique (mars 1980). Mais, encore de nos jours, les dissidents et les patriotes adoptent cet hymne comme une alternative à l'hymne national courant le Sorud-é Djomhuri-yé Eslami. Les Iraniens seraient réputés plus familiers avec Ey Iran qu'avec l'hymne national officiel.

Ô Iran, contrée de terre précieuse
Ton sol est la source de tout art
Que les esprits du mal restent loin de toi
Que ton règne soit éternel
Ô ennemi, si tu es de pierre, je suis de fer
Que ma vie soit sacrifiée pour la terre qui m'a vu naître
Ton amour est devant moi
Mes pensées ne sont jamais loin de toi
Pour ta cause, quand nos vies auront-elles une valeur ?
Que ces terres de notre Iran soient éternelles

Les pierres de nos montagnes sont des joyaux et des perles
Le sol des vallées sont meilleurs que l'or
Quand pourrais-je débarrasser mon cœur de ton affection ?
Dis-moi, que ferais-je sans ton affection ?
Aussi longtemps que la révolution de la terre et le cycle du ciel durera
La lumière du divin nous guidera
Quand ton amour est devenu mon appel
Mes pensées ne sont pas loin de toi
Pour ta cause, quand nos vies auront-elles une valeur ?
Que nos terres d'Iran soient éternelles

Iran ô mon paradis vert
Mon destin est illuminé grâce à toi
Si le feu pleut sur mon corps
Je ne chérirai pas d'autre amour que le tien dans mon cœur
Ton eau, ton sol et ton amour ont modelé mon argile
Si ton amour quitte mon cœur, il deviendra stérile
Quand ton amour est devenu mon appel
Mes pensées ne sont pas loin de toi
Pour ta cause, quand nos vies auront-elles une valeur ?
Que nos terres d'Iran soient éternelles

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *