Le son du jour : Roland de Lassus

Nous vous proposons un extrait musical en lien avec ce jour : La première Lamentation de Jérémie du Jeudi Saint de Roland de Lassus (1585). On trouve ici une musique dépouillée particulièrement propice au recueillement.

Le Triduum pascal (*) comprend des offices particuliers, appelés Ténèbres (comprenant les matines et les laudes du jour). Les Lamentations de Jérémie y ont une place prépondérante.

« Ici commence la lamentation du prophète Jérémie.

Aleph — Comment ! La voilà donc assise, solitaire, la ville si populeuse, semblable à une veuve, la reine des nations, souveraine des peuples, devenue esclave !
Beth — Elle pleure, elle pleure dans la nuit, les larmes couvrent ses joues : personne pour la consoler parmi ceux qui l’aimaient ; ils l’ont trompée, tous ses amis, devenus ses ennemis.
Gimel — Elle est déportée, Juda, misérable, durement asservie ; assise au milieu des nations, elle ne trouve pas de repos. Tous ses persécuteurs l’ont traquée jusque dans sa détresse.
Daleth — Les routes de Sion sont en deuil, car personne ne vient à ses fêtes : toutes ses portes sont à l’abandon, ses prêtres gémissent, ses vierges s’affligent ; elle-même est dans l’amertume !
— Ses adversaires la dominent, ses ennemis sont rassurés, car le Seigneur l’afflige pour ses fautes sans nombre ; ses petits enfants s’en vont, captifs devant l’adversaire.
Jérusalem, Jérusalem, tourne-toi vers le Seigneur ton Dieu. »

Bonne écoute !

Roland de Lassus, Lamentations a 5. Lamentatio prima, primi diei, Ensemble Vocal Européen de la Chapelle Royale, Philippe Herreweghe.

(*) Le Triduum pascal est une période de trois jours pendant laquelle l'Église célèbre la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus et qui s'étend de la messe vespérale du Jeudi saint aux vêpres du dimanche de Pâques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *