Les photos du jour : 23 avril 2020

Les photos du jour évoquent la façon dont le coronavirus modifie les conditions de vie dans le monde. Cela est vrai pour la quasi totalité de l'humanité mais aussi pour la faune et la flore. Cette page est régulièrement mise à jour en journée. 93  photos.

*

Une coupe de cheveux en plein air, le 17 avril dans une rue de Malmo en Suède. (Photo Johan NILSSON / AFP)
La pluie et le brouillard entourent la basilique Notre Dame de La Garde, à Marseille, le 19 avril. (Photo Anne-Christine POUJOULAT / AFP)
Comme ailleurs dans le monde musulman, les Palestiniens se préparent pour le ramadan. Fabriquant de "fanous", la lanterne qui sert à célébrer le début du mois de jeûne, cet artisan de la bande de Gaza ne chôme pas ces jours-ci. (Photo Said KHATIB/AFP)
Et si un robot vous livrait vos courses ? A Medellin, en Colombie, la start-up Rappi propose ce 23 avril les services de ses automates sur roues pour limiter les contacts avec les caissiers ou les livreurs en chair et en os. Photo Joaquin SARMIENTO/AFP
Le Vietnam sort du confinement Moins de 300 cas et zéro décès recensés : le Vietnam semble juguler la pandémie grâce à une politique stricte de quarantaine et de suivi des personnes infectées. Fort de ce succès apparent, le pays commence à sortir du confinement. Si les rassemblements restent interdits, le port du masque et la distanciation sociale encouragés, le régime communiste autorise certains commerces à rouvrir à partir de jeudi notamment à Hanoï et Saïgon. (Photo Nhac NGUYEN/AFP)
A Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, des habitants en difficultés économiques ont recours aux distributions alimentaires. (Photo Ludovic MARIN/AFP)
Horaires en mode été, arrêt à 22 heures, masques : à Toulouse, le plan de Tisséo après le confinement (Photo : XAVIER DE FENOYL / Dépêche du Midi)
Face au Covid, la datcha fait son retour comme refuge des Moscovites. Beaucoup de gens se souviennent maintenant qu'ils ont une datcha et commencent des réparations en urgence avec en priorité l'installation d'une bonne connexion internet", constate-t-il. Semblants de propriété privée à l'époque soviétique, les maisons et cabanons de campagne englobent des réalités diverses et se comptent par dizaines de millions en Russie, un phénomène plus massif que dans les pays occidentaux. Mais des observateurs constataient récemment une hausse du nombre de maisons abandonnées et des difficultés grandissantes pour trouver des acheteurs. Selon un sondage du centre d'études Vtsiom, le nombre de citadins russes possédant une telle résidence secondaire est passé de 46 à 42%, entre 2014 et 2019. Une datcha à Sokolniki, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Moscou, le 20 avril 2020 (Photo : AFP)
Nataliya Sapiga, une enseignante de 53 ans, dans le porager de sa datcha de Sokolniki, à l'ouest de Moscou, le 20 avril 2020 (Photo : AFP)
Bannière pendue au balcon d'un appartement parisien, le 23 avril 2020 (Photo : AFP)
Angela Merkel face au Bundestag annonçant les mesures à prendre face à l'épidémie de coronavirus. (Photo : AFP)
Au moins 7 morts lors des tempêtes qui ont frappé l'Oklahoma, le Texas et la Louisiane (vidéo ci-dessous)

Des volontaires désinfectent la mosquée historique de Badshahi avant le mois de jeûne musulman du Ramadan, à Lahore, au Pakistan, le mercredi 22 avril 2020. Le ramadan commence avec la nouvelle lune plus tard cette semaine, les musulmans du monde entier essaient de trouver comment maintenir les nombreux rituels chéris du mois le plus saint de l'islam. (Photo AP / K.M. Chaudhry)
Une employée masquée de ce centre d'emploi WIN à Pearl, Mississippi, détient un formulaire de demande d'allocation de chômage en attendant un client, mardi 21 avril 2020 (Photo : AP)
Des employés municipaux en tenue de protection se préparent à incinérer le corps d'un homme décédé des suites d'un coronavirus dans un crématorium à Ahmedabad, en Inde, le 22 avril. (REUTERS / Amit Dave)
Un vendeur de rue portant un masque facial est représenté alors que la propagation du coronavirus se poursuit, à Abidjan, en Côte d'Ivoire. (REUTERS / Luc Gnago)
Migrant labourers rest in cement pipes during an extended nationwide lockdown to slow the spreading of coronavirus in Lucknow, India. (REUTERS/Pawan Kumar)
Un homme se reflète dans un miroir alors qu'il regarde des policiers près des magasins pendant l'épidémie de coronavirus à Kaboul, en Afghanistan. (REUTERS / Mohammad Ismail)
Un travailleur palestinien pulvérise de l'eau à l'extérieur des magasins décorés avant le mois du jeûne sacré, au milieu des préoccupations concernant la propagation du coronavirus, dans le sud de la bande de Gaza.(REUTERS / Ibraheem Abu Mustafa)
Le personnel médical saute dans l'unité COVID-19 du CHR Centre Hospitalier Regional de la Citadelle Hospital, lors de l'épidémie de coronavirus, à Liège, en Belgique. (REUTERS / Yves Herman)
Un garçon marche sur un canal de drainage jonché de tas de sacs en polyéthylène le jour de la Terre, alors que la propagation du coronavirus se poursuit, à Karachi, au Pakistan. (REUTERS / Akhtar Soomro)
Un premier satellite militaire nommé Noor est lancé en orbite par le Corps des gardiens de la révolution iraniens, à Semnan, en Iran. (WANA / Sepah News via REUTERS)
Le coronavirus menace le Ramadan, l'OMS émet des recommandations. Alors que la menace du coronavirus persiste à travers, le monde, les musulmans du Moyen-Orient se préparent à un mois de jeûne du Ramadan qui devrait commencer jeudi 23 avril. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) invite au respect des mesures édictées pour freiner la propagation de cette pandémie. (Source : Africanews)
Coronavirus : les étudiants africains de Chine, victimes de discriminations. Colère et indignation à travers le continent , après la diffusion de vidéos d’actes considérés comme racistes et discriminatoires de chinois envers les ressortissants africains, accusés de propager le coronavirus. (Source : Africanews)
En RDC, le boom de la médecine traditionnelle pour lutter contre le coronavirus. Avec l’apparition du coronavirus en RDC, les habitants de Kinshasa se tournent vers les plantes médicinales, en particulier le Kongo-bololo (Vernonia amygdalina). (Source : Africanews)
Coronavirus, pour les personnes en quarantaine, même un appel depuis une plateforme téléphonique devient une voix amicale Une étude révèle que le télé-achat et les enquêtes reçoivent un bien meilleur accueil : les opérateurs confirment en Italie(Source : la Stampa)
Solidarité à Londres pour le Premier ministre Boris Johnson frappé (et guéri) par le coronavirus (Photo : AFP via la Stampa)
La façade du musée national libanais de Beyrouth a été illuminée ce soir avec les couleurs du drapeau italien en signe de solidarité du Liban avec l'Italie. Une autre ville historique libanaise, Tyr, à 90 km au sud de Beyrouth, avait exprimé sa proximité avec l'Italie en illuminant la tour de l'horloge du centre-ville avec du blanc, du rouge et du vert. (Photo : ANSA via la Stampa)
Iralie : Gênes, un homme suspecté de coronavirus meurt à l'hôpital mais le test est négatif: le service est infecté L'homme avait 41 ans: seule une autopsie a révélé l'origine d'une pneumonie bilatérale qui l'a tué et pour laquelle il avait déjà été hospitalisé et sorti dans un autre hôpital (Source : La Stampa)
Brésil : vue aérienne d'un cimetière à Manaus, le Nossa Senhora Aparecida, lors d'un enterrement le 22 avril 2020 où de nouvelles tombes ont été creusées pour accueillir les morts du Covid-19 (Photo : AFP)
Tombes de 60 morts du coronavirus en Lombardie, en Italie, dont personne n'a réclamé les corps, le 23 avril 2020 (Photo : AFP)
"Unis nous vaincrons": le message d'espoir d'un hôpital romain face au virus. L'unité de soins intensifs de l'hôpital de Tor Vergata, près de Rome, accueille des malades du Covid-19, qui a déjà fait environ 25.000 morts en Italie, pays européen officiellement le plus endeuillé. Les membres du personnel, en première ligne face à la pandémie, ont accepté de participer à une séance photo organisée par l'AFP au sein de leur service.
Un homme prend une photo des Thermes de Caracalla sur lesquels les couleurs du drapeau italien sont projetées, le 10 avril 2020 à Rome (Photo – AFP – Filippo MONTEFORTE)
Montrant une fresque symbole de solidarité avec l'Italie et la France, une photo partagée par le député européen Raphaël Glucksmann laisse plus que perplexes certains internautes. Elle est pourtant bien réelle, et fut réalisée il y quelques jours en périphérie d'Idleb. (Source : Twitter via LCI)
Coronavirus, Lombardie: la moitié des patients en USI meurent Étude sur environ 1 600 hospitalisations en USI menée par une équipe de la Polyclinique de Milan publiée dans le magazine Jama (Source : www.rainews.it)
Le nombre d'infections en Amérique latine est en augmentation: plus de 120 000 cas et 6 000 décès. Le Brésil est le pays qui compte le plus grand nombre de personnes infectées, près des deux tiers du total (45 757) et de victimes, qui sont un peu moins que celles au total enregistré (2.906) (Source : rainews.it)
Aucune date pour prendre une décision sur la fin des restrictions sur les coronavirus – Kremlin Les dernières données de la Russie indiquent 555 décès dans le pays sur un total de 62 773 cas (Source : TASS)
Le ministère russe de l'Intérieur déclare qu'il n'est pas prévu d'expulser des ressortissants étrangers en période de pandémie Les documents détenus par des étrangers ne seront pas annulés (Source : TASS)
Pakistan : Les médecins avertissent que les mosquées bondées pendant le Ramadan propageront le coronavirus. (Photo : Reuters)
Le nombre de nouveaux cas de coronavirus en Russie a augmenté au cours de la journée passée de 4 774 à 62 773 dans toutes les régions, a rapporté jeudi le centre de crise anti-coronavirus. Quelque 4 891 patients se sont rétablis et 555 autres sont décédés. (Source : TASS)
Des affichettes rappellent que le port du masque est obligatoire dans les transports publics, le 22 avril 2020 à Berlin (Photo : AFP)
Un commerçant vend des bouteilles de vin à un client, le 22 avril 2020 à Paris, au 37e jour du confinement (Photo : AFP)
La justice allemande se penche pour la première fois sur des exactions en Syrie. Anwar Raslan, suspecté d'avoir commis des actes de torture en Syrie, arrive au tribunal de Coblence le 23 avril 2020 pour le premier procès au monde des exactions imputées au régime syrien (Photo : AFP)
Le chef tchétchène Ramzan Kadyrov visite un hôpital pour suspects de coronavirus à Grozny le 20 avril. (Photo : TASS)
La police anti-émeute confronte les participants à un rassemblement contre le verrouillage de Vladikavkaz le 20 avril. (Photo : TASS)
L'infirmière Danielle Legerten, du district de Columbia, pose devant une exposition pour le spectacle de Broadway "Dear Evan Hansen" avant de prendre un bus d'un hôtel de Times Square à l'hôpital Bellevue, le mercredi 15 avril 2020, à New York. (Photo AP / Mark Lennihan)
Une aire de jeux est abandonnée, décorée par une fresque représentant des enfants avec un message qui se lit en espagnol: "Que la luminosité dans vos yeux ne soit pas perdue", au milieu d'une quarantaine nationale pour ralentir la propagation du nouveau coronavirus, à Caracas, Venezuela. (Photo AP / Ariana Cubillos)
Un voyageur regarde à travers un masque embué en attendant un train pour Pékin depuis la gare de Wuhan dans la province centrale du Hubei en Chine. Entrer à Wuhan a été la partie la plus facile car les nouvelles infections étaient tombées à presque zéro et les restrictions de voyage étaient assouplies. (Photo : AP)
Une file de travailleurs attend devant une clinique médicale dans le quartier d'Al Quoz à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Les travailleurs migrants dans les pays arabes du Golfe riches en pétrole se retrouvent piégés par la pandémie de coronavirus. Ils perdent des emplois, manquent d'argent et veulent désespérément rentrer chez eux car le coronavirus traque leurs camps de travail. Un nombre inconnu de travailleurs ont contracté le virus ou ont été soudainement contraints à des quarantaines de masse, les laissant exposés et douloureusement vulnérables avec peu de recours à l'aide. (Photo AP / Jon Gambrell)
Un ouvrier passe devant des graffitis montrant l'icône marxiste Che Guevara, un marteau et une faucille et un portrait du souverain de Dubaï Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum dans le quartier Al Quoz de Dubaï, Émirats arabes unis. Les travailleurs migrants dans les pays arabes du Golfe riches en pétrole se retrouvent piégés par la pandémie de coronavirus. Ils perdent des emplois, manquent d'argent et veulent désespérément rentrer chez eux car le coronavirus traque leurs camps de travail. Un nombre inconnu de travailleurs ont contracté le virus ou ont été soudainement contraints à des quarantaines de masse, les laissant exposés et douloureusement vulnérables avec peu de recours à l'aide. (Photo AP / Jon Gambrell)
Estefano Godo, 19 ans, coupe les cheveux d'Alexander Placencia, 29 ans, à son domicile en raison de la nouvelle urgence des coronavirus, dans la banlieue de Lima, au Pérou, le mercredi 22 avril 2020. "Travailler à l'intérieur de ma maison avec peu de clients, c'est le seul moyen de gagner un peu d’argent pour survivre à cette crise ", a déclaré Godo, dont le salon de beauté a été contraint de fermer. (Photo AP / Rodrigo Abd)
Les résidents pratiquent la distanciation sociale alors qu'ils font la queue pour obtenir des dons de nourriture pendant la pandémie de coronavirus dans un bidonville de Jakarta, Indonésie, mercredi 22 avril 2020. Le président indonésien Joko Widodo a interdit aux personnes de retourner dans leur ville natale pour célébrer l'Aïd musulman Eid al-Fitr vacances au milieu des avertissements des experts de la santé que le pays pourrait faire face à une explosion de cas de coronavirus à moins que le gouvernement ne prenne des mesures plus strictes. (Photo AP / Dita Alangkara)
Un agent de santé vérifie la température d'un homme lors d'un test de coronavirus COVID-19 jeudi 23 avril 2020, à Gombak, à la périphérie de Kuala Lumpur, en Malaisie. (Photo : AP)
Un renard roux vérifie une boîte à pizza sur une promenade de la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 17 avril 2020. Des renards roux font leur apparition à Ashkelon, tirés de l'isolement des dunes du désert par l'isolement du coronavirus qui a empêché les gens d'entrer les rues. Les animaux, généralement rares dans les zones urbaines animées, ont une résonance biblique. Dans le Livre des Lamentations, le site du temple juif de Jérusalem est décrit comme si désolé que "des renards rôdent dessus". Dans le port maritime méditerranéen, une famille de renards est devenue une caractéristique régulière – fouiner dans la nourriture jetée et jouer à cache-cache parfois hostile avec des chiens dans un parc local. (REUTERS / Amir Cohen)
Des travailleurs portant un équipement de protection sont vus sur le terrain de la mosquée de Jamia centrale Ghamkol Sharif, une morgue temporaire installée dans une mosquée alors que la propagation du coronavirus se poursuit, Birmingham, Grande-Bretagne. ( REUTERS / Carl Recine)
La sage-femme Juanita Zarate Solorza aide Mariana, 29 ans, à donner naissance à son troisième enfant dans une clinique locale au lieu d'un hôpital voisin en raison de la propagation du coronavirus, à Union Hidalgo, au Mexique. (REUTERS / Jose de Jesus Cortes)
Des camemberts géants ont été conçus pour venir en aide aux populations affamés. Non, je déconne. Des réservoirs de stockage de pétrole brut sont vus sur une photographie aérienne au hub de Cushing à Cushing, Oklahoma. REUTERS / Drone Base
Une fillette affectée par des mesures gouvernementales anti-coronavirus reçoit un masque facial dans un parc à Bangkok, en Thaïlande. (REUTERS / Athit Perawongmetha)
Un chiffon rouge pend dans une fenêtre comme signal de détresse pour recevoir l'aide et les subventions du gouvernement, au milieu de l'épidémie du coronavirus à Bogota, en Colombie. (REUTERS / Luisa Gonzalez)
Une infirmière praticienne prélève un échantillon à tester pour le coronavirus au CHA Somerville Hospital de Somerville, Massachusetts. (REUTERS / Brian Snyder)
Un renard roux se tient sur un parking vide dans le sud de la ville israélienne d'Ashkelon, où des animaux prédateurs errent maintenant au milieu des restrictions de coronavirus qui ont fermé des plages et vidé des trottoirs. (REUTERS / Amir Cohen)
Un travailleur de la santé portant un équipement de protection transporte le corps d'une personne dans un camion réfrigéré pendant l'épidémie de coronavirus, à l'hôpital Dr Joao Lucio Pereira Machado à Manaus, au Brésil. (REUTERS / Bruno Kelly)
Les travailleurs fabriquent des masques faciaux chez un fabricant de vêtements local après avoir changé une partie de sa production des exportations de vêtements vers la fabrication de masques de protection, au milieu de l'épidémie de coronavirus, à Port-au-Prince, en Haïti. (REUTERS / Jeanty Junior Augustin)
Alisha Narvaez, 36 ans, gestionnaire et Nicole Warring, 33 ans, directrice funéraire résidente à International Funeral & Cremation Services, un salon funéraire à Harlem, transportent une personne décédée dans le sous-sol, où les corps sont entreposés et préparés pour les services funéraires, pendant l'épidémie de coronavirus à New York. (REUTERS / Andrew Kelly)
Un Aafghan se tient parmi les sacs de nourriture gratuits donnés aux personnes dans le besoin, lors de l'épidémie de coronavirus à Kaboul, en Afghanistan. (REUTERS / Mohammad Ismail)
Les pompiers tentent d'éteindre un incendie qui brûle dans le parc national de Biebrzanski près de Bialystok, en Pologne. (Grzegorz Dabrowski / Agencja Gazeta via REUTERS)
La police tire avec des fusils de chasse et des gaz lacrymogènes alors qu'ils tentent de disperser les habitants du canton de Khayelitsha essayant d'ériger des cabanes sur un terrain découvert lors d'un verrouillage à l'échelle nationale visant à limiter la propagation du coronavirus au Cap, en Afrique du Sud. (REUTERS / Mike Hutchings)
Un homme est testé pour le coronavirus dans une station de test des pompiers de Los Angeles pour les sans-abri sur Skid Row, à Los Angeles, en Californie. (REUTERS / Lucy Nicholson)
Ghana. Malgré la levée du confinement dans le pays, le président a conseillé le port du masque de porter des masques et le respect des règles de distanciation sociale. Une usine dans la capitale du Ghana, Accra, grouille de travailleurs décidés à atteindre l’objectif fixé par le gouvernement pour obtenir 3 600 000 masques d’ici fin avril. (Source : Captures d'écran Africanews)
La pandémie de Covid-19 a laissé beaucoup de gens se demander pourquoi Dieu n'aurait pas pu créer un monde sans coronavirus. (Photo par AP Photo / Eric Gay) Un clic sur la photo vous permettra d'accéder à un article d'Irish News qui aborde la question.
Masques faciaux à vendre dans un magasin de tailleurs à Berlin – certains États allemands ont rendu obligatoire le port du masque en public, tout comme plusieurs pays de l'UE. (Photo de Michael Sohn / AP)
Sergey Kozyrev, un médecin de l'hôpital qui a contracté un coronavirus, s'entretient avec le photographe Dubchak par téléphone. Kozyrev a décrit avoir regardé l'un après l'autre son personnel succomber au virus. "Je veux que tout se termine bientôt", a déclaré Kozyrev. «Je m'inquiète pour ma femme et ma fille.» Il a promis de retourner au travail en traitant les patients dès qu'il est autorisé à le faire, en disant: "Je reviendrai." (Photo : RGE/RL)
Une femme passe devant l'entrée de l'hôpital de Kalynivka. Dubchak dit que la ville de 20 000 habitants où il a grandi a été transformée par le virus. Les rues sont en grande partie vides et la police dans les voitures de patrouille utilise des haut-parleurs pour inciter les gens à rester à l'intérieur. (Photo : RFE/RL)
Les habitants gardent leurs distances lorsqu'ils font la queue devant une pharmacie. Un habitant de Kalynivka a déclaré que les habitants âgés de la ville se sont d'abord moqués des gens portant des masques faciaux "puis que la situation a évolué, tout le monde a rapidement adopté [les masques]". (Photo : RFE/RL)
Marina, une commerçante de Kalynivka, a déclaré à RFE / RL que l'incertitude de la situation économique a changé les habitudes d'achat des gens. «Avant la mise en quarantaine, les gens pouvaient venir acheter du pain, du beurre et des saucisses», a-t-elle déclaré. "Maintenant, ils achètent juste du pain."
Valentina Mikhailovna vend des graines sur un marché de Kalynivka. «Je vis de ce que je vends ici, mais maintenant il n'y a plus de monde», dit-elle. «Il n'y a aucun revenu. Il est temps de faire profil bas "
Dans une boucherie, des habitants de Kalynivka ont déclaré à RFE / RL que le gouvernement ukrainien fournissait un soutien financier à certains travailleurs jusqu'au 26 avril. "Ce qui vient ensuite est inconnu", a déclaré un résident inquiet.
Mais le photojournaliste RFE / RL dit que tandis que le virus bouleverse la vie dans sa ville natale, de nombreux résidents «reviennent à une tactique de survie traditionnelle en temps de crise». Ils «plantent des pommes de terre». Andriy Dubchak est webmaster et photographe pour le service ukrainien de RFE / RL.
Des Lions dorment sur une route vide dans le parc national Kruger, Afrique du Sud, le 15 avril (Photo : epa)
Quelque 50 millions de personnes sont menacées par la faim en Afrique de l’Ouest en raison de l’impact de l‘épidémie de Covid-19 ajoutée aux problèmes de sécheresse et à l’insécurité dans la région, a averti l’ONG Oxfam mardi. (Source : Africanews)
Au Burundi, les riverains du lac Tanganyika, le plus grand réservoir d’eau douce dans le monde, sont dans la tourmente. En effet, depuis le début de cette année, les eaux du lac Tanganyika ne cessent de monter. Aujourd’hui, la situation est très inquiétante. Des maisons d’habitations, des rues, des salles de réception, des bars, des plages de détente, … sont inondés. Déjà 45 morts. (Source : Africanews)
Un camp de personnes déplacées à l’intérieur du pays à Maiduguri est désinfecté et fumigé par des employés de l’agence de gestion des urgences de l‘État nigérian dans le cadre des efforts visant à freiner la propagation du nouveau coronavirus. Les enfants courent derrière le camion… (Source : captures d'écran Africanews)
En Afrique du Sud, la ministre des Communications, prise en flagrant délit de violation du confinement anti-coronavirus pour avoir participé début avril à une fête chez des amis, a reconnu sa culpabilité et payé une amende, a appris l’AFP mercredi auprès de source judiciaire. Stella Ndabeni-Abrahams avait déjà été suspendue de ses fonctions pour deux mois, dont un sans traitement, par le président Cyril Ramaphosa. Elle a plaidé coupable et payé une amende de 1.000 rands (environ 49 euros), selon les services du procureur national. Elle a aussi été citée à comparaître le mois prochain devant un tribunal. (Source : Africanews)
Les mesures draconiennes adoptées par l'Italie contenaient le coronavirus et limitaient les décès de Covid-19 qui autrement auraient atteint 70 000. C'est ce qui ressort d'une étude italienne publiée dans «Nature Medicine» par l'équipe de Giulia Giordano de l'Université de Trento. Les chercheurs ont utilisé un nouveau modèle mathématique pour «cartographier» la tendance de l'épidémie en Italie et émettre l'hypothèse des effets d'un relâchement des mesures. (Source : ilmessaggiero.it)
La contagion peut également se produire à travers les larmes de ceux qui sont positifs pour le coronavirus. C'est ce que montre une étude publiée dans les Annals of Internal Medicine par des chercheurs de l'Institut Spallanzani à Rome selon laquelle le virus SarsCov2 est également actif dans les sécrétions oculaires. Les yeux ne sont donc pas seulement une des portes d'entrée du virus dans l'organisme, mais aussi une "source potentielle de contagion". En bref, il a montré que le virus, en plus du système respiratoire, est également capable de se répliquer dans les conjonctives. (Source : ilmessaggiero.it)
Italie : Le plan Colao: usines et bâtiments, 2,8 millions de personnes reprennent le travail le 4 mai (Source : La Reppublica)
Florence, contrôle militaire au parc Cascine (Photo : La Reppublica)
Une vue sur le port de Trieste. (Photo : La Reppublica)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *