Le son du jour : Röyksopp

Le son du jour, c'est celui de Laurent-Frédéric Bollée.

LFB, comme ses proches aiment l'appeler, est celui qui systématiquement se fait charcuter l'orthographe de son nom par les journalistes ou en festival. Fred, Louis-Frédéric, Bolée, Jean-François Bollée, Bollé, tout y passe. Et c'est pourquoi LFB est au final beaucoup plus simple. Pensez-y bien, si vous le croisez. Cela vous épargnera un énième Putain lancé avec son accent parisien.

LFB, donc, né le à Orléans en France, est un journaliste, chroniqueur, rédacteur en chef, commentateur sportif, mais également bien sûr scénariste de bande dessinée. Après une scolarité effectuée à Boulogne-Billancourt puis Paris, il entre à l'Université Paris II où il obtient une licence AES en 1988 (contrairement à votre serviteur qui ne l'a pas eue, lui) et poursuit à l'Université Paris IV-Sorbonne pour une maîtrise de journalisme au CELSA en 1990. Il signe son premier contrat de scénariste à 21 ans et a déjà signé à ce jour 60 albums. Si vous êtes fan de sports mécaniques et un habitué de Stade 2, vous l'aurez vu dans les années 1990 en tant que chroniqueur des Grand Prix de Formule 1. Il a également sévi à MotorsTV, Eurosport, Canal+, I-Télé ou Infosport. Mais aussi sur RMC, entre 2007 et 2018, où il a présenté l'émission Motors tous les dimanches de 13 h à 14 h, en alternance avec Jean-Luc Roy.

Je vous passe le début de sa vie de scénariste BD. Wikipedia n'est pas fait pour les chiens. Notez tout de même qu'à partir de 2017, il a participé à la série historique LaoWai (Glénat) avec le concours d'Alcante, co-scénariste et de Xavier Besse pour le dessin. 2017, c'est l'année aussi où il découvre Ken Follett, à la faveur d'un cadeau d'anniversaire. Aucun rapport, mais l'année suivante il s'attaque à la reprise du personnage de Bruno Brazil avec Philippe Aymond au dessin et Didier Ray à la couleur. Le premier album, Black Program T1, sort en octobre 2019. Le deuxième pourrait paraitre à l'automne. Sont aussi en prévision James Cook T1 chez Glénat dans la collection Explora et en novembre la biographie de Patrick Dewaere dans la collection 91/2 de Glénat. Pour l'heure, ce contemplatif dans l'écriture ne boude pas son plaisir à la lecture des articles successifs vantant les mérites de La Bombe, la fameuse bd réalisée avec Alcante et Denis Rodier, actuellement n°1 des ventes de CanalBD.

Mais, allez, le moment est venu pour lui de nous expliquer les raisons de son choix.

"J’ai l’impression que plus le temps passe, et moins on connait ce duo norvégien qui a le don de m’hypnotiser littéralement. Quel dommage ! Röyksopp est composé de Svein Berge et Thorbjorn Brundtland et ils font partie de ces rares groupes dont j’achète méticuleusement toutes les nouveautés quoi qu’il arrive (les autres étant Underworld et Pet Shop Boys – je n’oublie pas Queen et Prince à une autre époque !). Comme beaucoup, je les ai découverts en 2003 avec une sorte de tube instrumental imparable (Eple) avant de les voir définitivement au sommet dès leur deuxième album The Understanding. Ce sont des magiciens du son et des mélodistes franchement hors-norme pour un groupe électronique – que je suis fier d’avoir vus une fois en concert au Trabendo à Paris.

Globalement, leur « répertoire » se divise en deux types : les chansons, plus ou moins intimistes, où ils sont parfois géniaux (Poor Leno, What Else Is There?, This Must Be It, I Wanna Know…) et les compositions instrumentales, plus ou moins sombres et mélancoliques. Toutes ont le don de me « transporter » et j’ai un faible pour ce Silver Cruiser, qui me fait penser à une sorte de dérive cosmique dans ce qui pourrait être un trip planant et douloureux à la fois. On notera également une sorte de progression continue dans ce morceau, une prouesse pour un titre résolument contemplatif. Ces derniers temps, ils se sont lancés dans la parution de quelques morceaux inédits et restés dans leurs archives (Lost Tapes), qui sont tous renversants de beauté fulgurante. Mais je ne dois pas être complétement impartial, car tous mes amis savent à quel point j’adore la Norvège…

"

Enjoy.

 

AVANT DE NOUS QUITTER, VOYONS SI VOUS AVEZ BIEN TOUT RETENU !

MERCI DE CLIQUER SUR CE LIEN POUR REPONDRE A UNE QUESTION

IL N'Y A VRAIMENT QU'UNE QUESTION ET VOTRE REPONSE SERA ANONYME

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *