Elsa Ohana in excelsis

 

Elsa Ohana pratique le dessin à l’Atelier du centre Pompidou toute son enfance. Après un bac littéraire Arts platiques, elle apprend à manifester et à cultiver son regard. Hypokhâgne, khâgne en Esthétique et Histoire des arts, voyages au Burkina Faso, Suède, Pologne (où elle mène des ateliers d’arts plastiques et noircit les pages de carnets) vont parachever sa formation. Diplômée d’un Master d’arts plastiques en 2008, elle obtient les concours du CAPES et de l’agrégation, ce qui l’amène à enseigner les arts plastiques et à mettre en œuvre des formations pour l’Éducation nationale. Vaste programme, pour qui sait la considération portée par les parents en règle générale pour ces matières. En 2010, départ pour la Guadeloupe. La question de la créolité vient nourrir son travail personnel et enrichir son regard. À Pointe-à-Pitre, elle participe à un projet de création déambulatoire en espace public avec la Cie Les Gran Bwa bwa en tant que comédienne/plasticienne.  Un nouveau voyage vers l’Ardèche en 2012 l’amène à fréquenter les ateliers de gravure de l’ESAD à Valence. Aujourd’hui, elle est artiste résidente du Collectif du château de Verchaus où elle passe la moitié de son temps à faire apparaître des images sous presse.

Venons-en à l'œuvre du jour, qui a vraiment retenu mon attention. Il s'agit d'une petite Eau forte  sur zinc (gravure à la pointe sèche et empreintes sur vernis mou pour la technique précise). Dimensions de la plaque : 15 x 20 tirée sur un papier Fabriano 285 g 50 x 35 cm.

J'ai demandé à Elsa Ohana si cette œuvre avait été baptisée. Elle suggère : "A ce stade, elle n'a pas encore de titre mais on peut l'appeler "eau forte confinée":) si on le souhaite ! Je cherchais à créer des rencontres entres lignes figuratives, textures et matières plutôt de l'ordre de l'empreinte indéfinie… C'est un peu un travail de recherche en cours !"

 

 

Pour aller plus loin :

– son site internet : elsaohana.com

– sa page Facebook : elsa.ohana

– son compte Instagram : elsaohana

– le site du Collectif du château de Verchaux

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *