Le dessin du jour : Zelba

Zelba, de son vrai nom Wiebke Petersen, est née à Aix-la-Chapelle en Allemagne, 1159 années et demie après la mort de Charlemagne. Elle y a étudié le graphisme et l'illustration avant de faire une année Erasmus à l'école des Beaux-Arts de… Saint-Étienne. Tout le monde peuvent pas être de Lyon, il en faut ben d'un peu partout (*). Il faut croire qu'elle a pris goût à la ville puisque, 20 ans après, elle y vit toujours. Elle n'y aura donc connu qu'une malheureuse Coupe de la Ligue remportée en 2013. Ah ! et puis, si ! un titre de champion de France de Ligue 2 en 2004. Mais reprenons notre sérieux. Cela fait 20 ans que Zelba travaille comme illustratrice indépendante pour de nombreux clients européens, principalement pour des projets jeunesse. En 2009, paraît sa première bande-dessinée aux éditions Jarjille. Depuis, elle collabore en tant qu'autrice et dessinatrice avec de grandes (Futuropolis, Delcourt, Marabout) et de petites (La Boîte à Bulles, L'atelier du Poisson soluble et encore Jarjille) maisons d'éditions pour un total à ce jour de 10 livres. Tantôt humoristiques, tantôt graves, ses récits vont de l'autofiction à la chronique sociale, en passant par un guide sur la grossesse et un conte de fée moderne "légèrement coquin" de son propre aveu.

Tout dernièrement, il lui est arrivé un drôle de truc. Jugez donc : elle a été informée par Marabout (Hachette) de la mise au pilon de sa bd "Clinch", juste avant la sortie de "Dans le même bateau" (Futuropolis). Elle nous confie : "Je trouvais cela dommage, car "Clinch" aurait pu accompagner cette nouveauté en dédicace. On m'a donc accordé un sursis jusqu'en juillet 2020 et pour 500 exemplaires. Une partie du stock a déjà été pilonnée. Ce que je trouve dommage, c'est que les éditions ne m'aient pas informée à temps de cette avancée de la date de mise au pilon, mais seulement quand le livre était déjà retiré des stocks et impossible à commander pour des libraires ou particuliers. Je connais plein de libraires qui auraient joué le jeu et commandé quelques exemplaires pour les avoir en stock chez eux." Puis elle ajoute : "Je suppose que la période de confinement n'a pas été pour rien dans cette décision d'avancer la date. C'est dur aussi pour les éditeurs. Je ne critique pas le fait de devoir faire de la place pour les nouveautés (même si je préfèrerais qu'un éditeur publie moins de livres et fasse en sorte de défendre comme il se doit chaque titre qu'il accepte dans son catalogue !)." On ne saurait la contredire…

Mais venons-en à présent au dessin du jour. Il est issu de son album en cours qui paraîtra aux éditions Futuropolis en 2021. Il s'agit d'une histoire auto-biographique traitée comme une auto-fiction. Ce livre abordera, entre autres, l'épineux sujet de "la mort assistée". Zelba nous précise : "Sur l'image, on voit ma mère, ma sœur et moi lors de la dernière nuit à l'hôpital que nous avons passée toutes les trois, blotties." Rendez-vous est pris.

(*) Signalons à notre aimable lectorat que cette phrase est issue de la Plaisante Sagesse Lyonnaise, que nul ne saurait donc contredire. Elle est parfaitement orthographiée. Nous invitons les plus sceptiques à consulter cette page de Wikipedia qui les édifiera.

 

_______ Sa page Facebook _______

 

Zelba, il cui vero nome era Wiebke Petersen, nacque ad Aquisgrana, in Germania, 1159 anni e mezzo dopo la morte di Carlo Magno. Ha studiato grafica e illustrazione prima di frequentare l'anno Erasmus alla Scuola di Belle Arti di Saint-Etienne. Zelba lavora come illustratrice freelance per molti clienti europei da 20 anni, principalmente per progetti giovanili. Nel 2009, il suo primo fumetto è stato pubblicato da Jarjille Editions. Da allora ha collaborato come autrice e illustratrice con grandi (Futuropolis, Delcourt, Marabout) e piccole case editrici (La Boîte à Bulles, L'atelier du Poisson soluble e Jarjille) per un totale di 10 libri ad oggi. A volte umoristiche, a volte serie, le sue storie vanno dall'autobiografia alle cronache sociali, compresa una guida alla gravidanza e una fiaba moderna che lui ammette essere "un po' birichina".

Ultimamente gli sta succedendo qualcosa di strano. Giudicate voi stessi: è stata informata da Marabout (Hachette) dello sfondamento del suo fumetto "Clinch", poco prima dell'uscita di "Dans le même bateau" (Futuropolis). Ci confida: "Ho pensato che fosse un peccato, perché "Clinch" avrebbe potuto accompagnare questa novità nella dedizione. Così mi è stata concessa una tregua fino a luglio 2020 e per 500 copie. Una parte delle scorte è già stata perquisita. Quello che trovo un peccato è che gli editori non mi abbiano informato in tempo di questo anticipo della data di impilamento, ma solo quando il libro era già esaurito e impossibile da ordinare per i librai o i privati. Conosco moltissimi librai che avrebbero giocato e ordinato qualche copia per averla in magazzino a casa". Poi prosegue dicendo: "Immagino che il periodo di isolamento sia stato un fattore determinante per la decisione di anticipare la data. È difficile anche per gli editori. Non sto criticando il fatto che debbano fare spazio a nuove uscite (anche se preferirei che un editore pubblicasse meno libri e si assicurasse di difendere adeguatamente ogni titolo che accetta nel suo catalogo!)" Non puoi contraddirla…

Ma ora veniamo al disegno di oggi. Proviene dal suo attuale album che sarà pubblicato da Futuropolis nel 2021. È una storia autobiografica trattata come un'auto-fiction. Questo libro tratterà, tra l'altro, il tema spinoso della "morte assistita". Zelba spiega: "Nella foto, mia madre, mia sorella ed io siamo ritratte nell'ultima notte in ospedale, noi tre rannicchiati insieme". E' un appuntamento.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *