Aujourd’hui, c’est mARTdi ! – Oggi è mARTEdì : Christo

Aujourd'hui, c'est mARTdi !

Sonia Aloi nous propose chaque semaine un article consacré à l'art. Parallèlement au métier de dessinatrice, elle enseigne l'art et l'image dans les collèges et lycées. Aujourd'hui, elle évoque Christo.

__________________________

LAND ART (photo Christo et Jeanne-Claude: Surrounded Islands, Miami, Floride, 1980-1983)

Christo (né en Bulgarie) et son épouse Jeanne Claude (née au Maroc) sont les promoteurs du Land Art qui consiste en une intervention directe sur le territoire notamment des espaces non habités tels que déserts, lacs et prairies. Les travaux sont tous temporaires et la nature est souvent la toile de fond, le couple s'étant toujours financé par la vente de croquis préparatoires et de maquettes.

Les deux sont nés la même année et le même jour, un signe évident qu'ils étaient destinés l'un pour l'autre (pour cela et plus encore, je dois les aimer). Les premiers travaux d'emballage commencent timidement en ciblant des objets, des meubles et parfois même des modèles vivants enveloppés dans la toile, puis une fois en Amérique, ils commencent à voir grand et visent des monuments, des bâtiments et même des paysages entiers.
Un exemple est Running Fence, un mur blanc de près de 40 kilomètres fait de bâches en nylon dans la campagne californienne au nord de San Francisco s'étendant d'est en ouest. Cet incroyable mur blanc prend une grande valeur symbolique. Lorsque les draps sont gonflés par le vent en effet, l'énorme serpent semble presque s'animer et sur toute sa longueur il résonne dans un crépitement sec. Pour y parvenir, 4 ans sont passés (de 1972 à 1976) pour une courte exposition de 14 jours .
Parmi les nombreuses autres interventions faites un peu partout dans le monde, il y a l'emballage de la fontaine de la Piazza del Mercato et le fort des moulins de Spoleto (1968) pour suivre l'emballage du monument dédié à Vittorio Emanuele II sur la Piazza Duomo à Milan, l'enroulement de la Porta Pinciana à Rome (1974) et The Floating Piers une passerelle de 4,5 km sur le lac d'Iseo (2016), tandis qu'en France le Pont Neuf de Paris, le plus ancien des ponts de la capitale française, (est enveloppé d'un drap de polyester jaune 1985).
Beaucoup se demandent le pourquoi ce type d'intervention artistique et quel en est le sens. Pour ma part, cela me parait très fascinant de par sa simplicité. Dès qu'un objet ou un monument est caché, retiré de notre regard tout en continuant d'exister, il révèle tout le vide qu'il laisse dans sa non-existence. Le résultat est un jeu d'artefacts d'aménagement paysager dans lequel la rationalité est submergée par la vague émotionnelle et la pensée qui en résulte : "il en serait ainsi s'il ou elle n'était pas là" immédiatement suivie de l'autre pensée, rassurante : "mais nous savons qu'il (ou elle) est là !".
Les feuilles temporaires de Christo obtenues avec des matériaux recyclés – et entièrement recyclables –  laissent les espaces et les structures intacts, doux et suffisamment enveloppants pour s'adapter à la magie consistant à cacher un sujet à l'œil, pour nous rappeler sa valeur dont nous n'avions pas forcément conscience par habitude.
Parallèlement à ces jeux de prestidigitations et de disparitions de monuments, nous avons les feuilles tendues entre les vallées ou entourant des îlots, généralement avec des couleurs très contrastées par rapport au contexte environnant pour améliorer et transformer le paysage naturel en une touche de modernité.
L'idée de l'art de Christo et de sa femme se confond avec l'étonnement d'un grand spectacle pour pouvoir donner une vision du monde différente de ce à quoi nous sommes habitués.

Sonia Aloi

_____________________________________________

mARTEdì di Sonia Aloi

Sonia Aloi ci offre un articolo dedicato all'arte ogni settimana. Oltre alla professione di designer, insegna arte e immagine nelle scuole medie e superiori.

Christo (nato in Bulgaria) e la moglie Jeanne Claude (nata in Marocco) sono i promotori della Land Art che consiste in un intervento diretto sul territorio soprattutto spazi incontaminati come deserti, laghi e praterie. Le opere sono tutte provvisorie e spesso la natura fa da sfondo, la coppia si è sempre autofinanziata con la vendita di bozzetti preparatori e modellini.
I due nascono nello stesso anno e nello stesso giorno un segnale evidente che erano destinati l’uno per l’altra (per questo e altro mi tocca amarli). I primi lavori di imballaggio cominciano timidamente prendendo di mira oggetti, mobili e a volte anche modelli vivi avvolti dentro la tela per poi una volta trasferiti in America iniziare a pensare in grande e puntare monumenti, edifici e addirittura paesaggi interi.
Un esempio è Running Fence una muraglia bianca di quasi 40 chilometri realizzata con teli di nylon nella campagna californiana a Nord di San Francisco estesa da est verso ovest. Questa incredibile muraglia bianca assume un grandissimo valore simbolico. Quando i teli sono gonfiati dal vento, infatti, l'enorme serpente sembra quasi animarsi e per tutta la sua lunghezza risuona in un secco crepitare. Per realizzarla vengono spesi 4 anni per una breve esposizione di 14 giorni (dal 1972 al 1976).

 

il Pont Neuf di parigi

Tra i molti altri interventi fatti sparsi per il mondo c’è l’imballaggio della Fontana di piazza del Mercato e del fortilizio dei mulini a Spoleto (1968) a seguire il confezionamento del monumento a Vittorio Emanuele II in piazza Duomo a Milano, l’avvolgimento di Porta Pinciana a Roma (1974) e The Floating Piers una passerela di 4,5 km sul Lago di Iseo (2016). Mentre in Francia viene avvolto con un telo di poliestere giallo il Pont Neuf di parigi, il più vecchio dei ponti della capitale francese (1985).
 

Molti si chiedono del perché di questo tipo di intervento artistico e il significato che si cela lo trovo molto affascinante nella sua semplicità. Nel momento in cui un oggetto o monumento viene nascosto, tolto dal nostro sguardo pur continuando a esistere rivela tutto il vuoto che lascia nel suo non esserci. Il risultato è un gioco di artifici paesaggistici in cui la razionalità viene travolta dall’onda emotiva e il pensiero risultante è: “così sarebbe se non ci fosse” subito seguito dall’altro rassicurante pensiero: ”ma noi sappiamo che c’è!”.
I teli temporanei di Christo ottenuti con materiale di riciclo e interamente riciclabili, lasciano gli spazi, le strutture intatte, morbidi e avvolgenti quanto basta per adattarsi alla magia del nascondere alla vista un soggetto, per ricordare quanto è il valore che potremo perdere se non ci fosse.
A fianco a questi giochi di prestigio delle sparizioni di monumenti abbiamo i teli distesi tra valli o a circondare isolotti solitamente con colori molto contrastanti con il contesto circostante per esaltare e trasformare in chiave moderna il paesaggio naturale.
L’idea di arte di Christo e sua moglie si fonde con lo stupore di un grande spettacolo per poter dare una visone diversa del mondo da quella a cui siamo abituati.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *