« Stella » de Cyril Bonin, un vrai petit moment de bonheur

Stella, le dernier album de Cyril Bonin, est paru le 11 mars dernier aux éditions Vents d'Ouest. 6 jours plus tard, le 17 mars 2020 à 12h, la France entrait en confinement jusqu'au 11 mai. Un cruel coup du sort. Il est désormais temps de rattraper son retard.

Je n'irai pas par quatre chemins, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture. Le scénario de départ n'est pourtant pas le plus original qui soit. Des héroïnes de roman qui sortent de l'histoire pour prendre forme dans la vie réelle, on en connait plein. Mon vieil ami Guillaume Musso en sait quelque chose par exemple. La fille de papier, en 2010, racontait déjà l'histoire de Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voyant surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Dans l'œuvre de Cyril Bonin, c'est Taylor Davis, lui aussi écrivain, qui a la surprise de rencontrer Stella, l'héroïne de son dernier bouquin, après s'être assoupi juste après avoir posé les trois dernières lettres du roman. Va s'ensuivre une réflexion sur l'auteur et sa création, ou plutôt sa créature. La relation entre Stella et son concepteur, Davis, va évoluer tout au long de ce roman graphique. Lecteurs, nous assistons à la progression de leurs sentiments. Si elle semble lui échapper, elle lui reste pourtant toujours fidèle. Il est difficile de raconter cette histoire singulière. Une chose est certaine : le dessin de Bonin, est superbe, avec cette couleur qui lui est propre, et qui fait tout son charme. L'un et l'autre nous portent vraiment et nous conduisent là où l'auteur veut nous emmener de New-York à la Silicon Valley. Un vrai petit moment de bonheur, vraiment.

 

 

Collection :

Hors Collection Vents d’Ouest

Format : 215 x 293 mm
Pages : 104
EAN : 9782749308982
EAN numérique: 9782331046339

Prix : 18 €

 

Le blog de Cyril Bonin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *