Le son du jour : Nirvana

Angela Piacentini est née le 22 février 1993 en Italie. Elle a suivi ses études à l'École romaine de bande dessinée. Elle a publié des bandes dessinées pour CGIL, des tableaux autonomes sur RM Magazine et deux nouvelles pour Carocci en collaboration avec l'École romaine de bande dessinée et avec Ibsa Fondation. Elle travaille actuellement sur des projets à présenter aux maisons d'édition. Je vous en ai d'ailleurs déjà parlé dans le cadre du Dessin du jour. On aime vraiment beaucoup ce qu'elle fait à L'Ambidextre. C'est pourquoi on a insisté pour qu'elle puisse participer à cette rubrique.

Elle nous explique les raisons de son choix.

"

    Je pense avoir écouté Lithium la première fois à 13 ans. Je ne suis pas sûre de l'âge, c'était peut-être 12 ou 14 ans, mais je suis sûre de l'importance de cette chanson pour moi.

Même sans d'abord comprendre de quoi elle parlait, elle est immédiatement entrée en moi et chaque fois que je l'entends, je me souviens parfaitement des sensations de ce temps. Il représente un tournant : avec une seule chanson, Nirvana a façonné mes goûts musicaux et toute une imagerie sentimentale et émotionnelle que j'apprécie et que je recherche également dans mes lectures et dans mes dessins. Avant, je ressentais un peu tout passivement, mais une fois que j'ai découvert Nirvana, j'ai vraiment compris ce que signifie écouter de la musique.

Évidemment, nous avons de multiples facettes, donc j'écoute aussi des genres musicaux très différents, mais quand j'ai vraiment besoin de revenir aux sources, je finis par retourner au Nirvana, en particulier à la bipolarité de Lithium.

"

Destroy. Enjoy.

 

Angela Piacentini è nata il 22 febbraio 1993. Si presentò ai lettori di L'Ambidextre. "Posso dirti che ho studiato alla Scuola Romana dei Fumetti, ho pubblicato strisce per la CGIL, delle tavole autoconclusive su RM Magazine e due storie brevi per la Carocci in collaborazione con la Scuola Romana dei Fumetti e con la Ibsa Foundation. Attualmente sto preparando dei progetti da presentare a case editrici e insegno al corso junior della SRF." Te ne ho già parlato nel contesto del Disegno del giorno. Ci piace davvero quello che fa a L'Ambidextre. Questo è il motivo per cui abbiamo insistito sul fatto che lei potesse partecipare a questa sezione.

Spiega le ragioni della sua scelta.

"

    Credo di aver ascoltato Lithium la prima volta a 13 anni. Non sono sicura dell’età, magari erano 12 o 14, ma lo sono per quanto riguarda l’importanza di quella canzone per me. Anche senza capire inizialmente di cosa parlasse, fin da subito mi è entrata dentro e ogni volta che la sento ricordo perfettamente le sensazioni di quella volta. Rappresenta uno spartiacque: con una singola canzone i Nirvana hanno plasmato i miei gusti musicali e tutto un immaginario sentimentale ed emotivo che apprezzo e che ricerco ugualmente a livello tematico nelle mie letture e nei miei disegni. Prima di allora sentivo un po’ di tutto, passivamente, ma scoperti i Nirvana ho veramente capito cosa significa ascoltare la musica. Ovviamente siamo sfaccettati, quindi ascolto anche generi musicali ben diversi, ma quando ho bisogno veramente di entrare in contatto con le componenti del mio io finisco per tornare ai Nirvana, in special modo al bipolarismo di “Lithium”.

"

 

Facebook –  Instagram –  Behance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *